Rue de Charleroi, 47

1400 Nivelles

Du lundi au vendredi

De 9h00 à 16h30

Se former pour

Agir !

Nos formations à venir

Atelier de facilitation

ATELIER DE FACILITATION VISUELLE ET SKETCHNOTING Infos pratiques Nivelles 22, 23 et 24 août 2022 4 journées de 6 heures accessible à toutes et tous 250 € Ajoutez votre titre ici Formatrice Nathalie JACQUEMIN est formatrice, facilitatrice visuelle, spécialiste en ludopédagogie et maître praticienne PNL. Passionnée par l’intelligence collective, elle en explore les mécanismes et les outils de façon ludique.

Toutes les informations

Prise de parole en public interview face caméra et droit à l’image et à la vie privée

Cette formation est destinée à tous ceux et celles qui désirent pouvoir gérer, en première ligne, de façon optimale, l’ensemble du processus comptable de leur association. Il s’agit donc de pouvoir classer, encoder et interpréter la comptabilité d’une association en amont d’un expert.e ou d’un.e comptable professionnel.le. Cette formation permettra également à tous ceux et celles qui ont appris la comptabilité « sur le tas » de compléter leurs connaissances.

Toutes les informations

Elaboration d’un scénario

Cette formation est destinée à tous ceux et celles qui désirent pouvoir gérer, en première ligne, de façon optimale, l’ensemble du processus comptable de leur association. Il s’agit donc de pouvoir classer, encoder et interpréter la comptabilité d’une association en amont d’un expert.e ou d’un.e comptable professionnel.le. Cette formation permettra également à tous ceux et celles qui ont appris la comptabilité « sur le tas » de compléter leurs connaissances.

Toutes les informations

Territoires Zéro Chômeurs de Longue Durée Relocaliser le travail et définir démocratiquement les activités utiles

L’article 23 de la Déclaration universelle des droits humains fonde le principe d’un chômage garanti, mais aussi d’un emploi garanti : « Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage ». Les Régions bruxelloise et wallonne se sont engagées à répondre à ce défi, entre autres en adaptant l’expérimentation française des Territoires zéro chômeur de longue durée. En Wallonie, le projet est intégré au récent le plan de sortie de la pauvreté mais il s’y trouve dénaturé. A Bruxelles, une étude économique récente (KULeuven/FactorX, réalisée à la demande d’Actiris) calcule un solde positif de 94.000€ par an et par ETP à partir de la 5ème année de mise en œuvre du projet.

Notre étude, réalisée avec la FdSS, Ressources, ConcertES et PropagES, également commanditée par Actiris, avait pour mission de cerner les activités économiques pertinentes qui pouvaient être réalisées dans ce cadre. Cette démarche repose sur un travail de concertation avec les acteurs bruxellois de l’économie sociale et de la vie associative, sur base de l’identification des manques ressentis à l’échelle de la Région. L’étude soutient la création d’entreprises multiactivités de plus de 100 travailleurs. Ceci permet à l’entreprise de parvenir à un point d’équilibre économique en moins de 5 années. Ce seuil permet aussi aux travailleurs de faciliter l’exercice de leurs droits individuels (formation, qualification, etc) et collectifs (représentation en Conseil d’entreprise, etc). Les activités identifiées constituent des propositions qui doivent être retravaillées sur base d’un cadastre des besoins des micro-territoires, des compétences et des volontés des personnes privées d’emploi vivant sur le territoire. Les démarches entreprises sur trois communes bruxelloises ont été analysées à cette fin : Berchem-Sainte-Agathe, Bruxelles Ville et Schaerbeek. Elles confirment la nécessité de traiter ensemble les réparations à pratiquer dans l’urgence et les anticipations à envisager dans les territoires. Les deux conditions préalables favorisant une installation réussie du projet sont l’hétérogénéité du territoire lui-même et le soin apporté à l’information des populations directement concernées par la proposition La conclusion politique de cette étude ? Les TZCLD sont un excellent moyen, parmi d’autres, de répondre aux urgences de notre époque en relocalisant le travail et en définissant démocratiquement les activités utiles. Les TZCLD sont donc bien plus qu’une politique de remise à l’emploi des personnes les plus précarisées.

Découvrez nos ateliers
de créations créations sonores sur PEER!

Ateliers de création sonore utilisant des logiciels libres

Cofinancé par la FSE, cette formation s’adresse
au secteur culturel et artistique.

Ses objectifs sont de doter les travailleurs et artistes de moyens et compétences

leur permettant d’avantage d’autonomie de création et de communication …

Le CESEP, 30 ans de formations

Notre ADN

Création ou développement de nombreuses initiatives associatives

Formations et accompagnement de projet.

Travaux d' analyses critiques et de publications alternatives.

Actions concrètes sur le terrain avec les acteurs sociaux et culturels engagés.

Un état d’esprit, des finalités, un regard posé sur le monde.

Emancipation individuelle et collective.

2022,
tout un panel de formations

Formations Insertion Professionnelles

Le CESEP organise des formations variées depuis plus de 40 ans. Le centre offre ainsi la possibilité aux demandeur.euse.s d’emploi de faire toute la lumière sur les outils informatiques utilisés dans différents métiers.

Le projet pédagogique ?

Des contenus en adéquation avec le marché du travail, des méthodes actives, un matériel informatique de haut niveau, un environnement agréable et une dynamique de groupe cordiale sont nos points centraux pour une formation réussie. 

La pratique par des exercices et les liens avec des situations professionnelles sont mis en avant tout au long de la formation.

Formations secteur associatif et non marchand

Pour nous, la formation est un espace de mobilisation des intelligences en lien avec des situations concrètes. Elle a pour but de donner aux participants les outils de compréhension et d’interprétation du monde et intègre des démarches de ceux-ci dans l’action culturelle, sociale, politique, économique et environnementale. 

Elle a également pour objectif, non des moindres, de permettre un passage à l’action pour un partage équitable du pouvoir.

Le Cesep, c'est aussi des publications de qualité

Secouez-vous les idées 124

Ils sortaient quasi tous de la même école de commerce. Depuis 40 ans. La plupart rejoignaient le monde des affaires, les autres se lançaient en politique. Ils avaient pour eux des idées simples, des mots qui faisaient mouche : économie ; mérite ; effort; assistanat ; clientèle ; charges ; dettes ; réformes ; consommation. Ils géraient le bien commun comme on manage un hard discount : maximiser les ventes, comprimer les coûts, peu importe les conséquences, l’utilité et la qualité. Ils allaient droit dans le mur avec l’assurance des jeunes loups. La meute était priée de suivre, honnis soient ceux qui s’en écartaient. Dieu, un pangolin, la providence, une main invisible, la Pachamama, le hasard ou la nécessité, ou encore un laboratoire chinois, chacun choisira, les avait mis en garde. Pas à coups de grippette. En asphyxiant pour de bon des millions de gens. La cause devait être d’importance ! Ils allaient voir et apprendre en temps réels de tant d’années d’incurie. Et ils avaient vu ! Vu que tout manquait, le matériel médical, l’électronique, les médicaments, le papier et bien d’autres choses. Ils avaient vu, sûrement, que ceux dont on avait eu le plus besoin n’étaient pas les traders mais les infirmières, les auxiliaires de soins, les techniciennes de surface, les médecins, les caissières, les réassortisseuses, les transporteurs routiers, les travailleuses sociales, tous ces pique-assiettes qui parfois s’étaient fait casser la gueule un peu plus tôt au milieu des ronds-points. Ils avaient vu aussi combien il était difficile de tenir dans la durée, de penser ne fût-ce qu’à moyen terme, quand on a pris l’habitude de l’instantanéité. Ils avaient vu qu’à force de confondre liberté collective et individuelle, il devenait quasi impossible de faire société. Ils avaient vu les plus vulnérables souffrir le plus de cette pandémie, comme toujours. Ils avaient vu à quel point certains déboussolés bienveillants et tarés malveillants étaient capables d’élucubrations, frappant la grosse caisse d’internet à coups redoublés. Ils n’avaient pu rater les charognards qui se précipitaient sur cette démocratie blessée, trop pressés de l’achever. Ils avaient vu. Avaient-ils compris le message ? Avaient-ils saisi qu’ils étaient à la baguette d’une répétition générale qui demandait une toute autre première ? Une chance ! Ils avaient une chance de tout réécrire avant que la chaleur du climat n’incendie toute la scène. Il resterait bien sûr des irréductibles, les bouchés à jamais, les bolsonariens trumpistes, les zémourachés des boloristes. Mais il y avait tous les autres que cette expérience semblait avoir marqué, un peu ; beaucoup ; passionnément ; à la folie. Ils avaient les cartes en mains, ils ne pourraient plus dire «on ne savait pas». Ils pouvaient écrire un autre scénario. Ou alors… Greta avait raison, ce n’était que du «bla bla bla». Dans ce cas, ils devraient faire gaffe aux œufs et aux tomates. Plus d’un avaient très envie de les emmerder. Seraient-ils les exemples, les meneurs, les rassembleurs qu’ils auraient dû rester, pour reconstruire une société inclusive et durable ? Allaient-ils relocaliser, réapprendre à fabriquer, arrêter de tout bousiller ? Allaient-ils respecter l’humain, jeter leurs vieux syllabus de gestion, oublier les doctes discours sur la croissance infinie et sans faille, brûler leurs anciennes notes sur l’organisation du travail ? Nous vous en proposons précisément des nouvelles dans ce numéro. Parce que nous estimons qu’il n’y aura pas de société durable et inclusive, socialement viable, dans un système qui ne donne pas un emploi stable, épanouissant et suffisamment rémunéré à toute personne qui le souhaite. Ce sera notre première petite pierre pour bâtir un nouveau monde.

Secouez-vous les idées 121/122/123

Les droits culturels sont l’ensemble des droits qui visent à garantir à chacun la liberté de vivre son identité culturelle, comprise comme « l’ensemble des références culturelles par lesquelles une personne, seule ou en commun, se définit, se constitue, communique et entend être reconnue dans sa dignité » Cinq grands types : identité et patrimoines culturels, références à des communautés culturelles, accès et participation à la vie culturelle, éducation et formation, information et communication à la culture.

Le Cesep, actif sur l'ensemble de la fédération Wallonie - Bruxelles, il dispose de deux centres de formations

Rue du géant, 8
1400 Nivelles

Rue de Charleroi, 47
1400 Nivelles
Espace 2000
Rue Taburiaux 25
1400 Genappe

Ne manquez aucune de nos formations!

Inscrivez-vous à notre Newsletter!

*Vous pouvez facilement vous désinscrire à tout moment via le lien de désinscription présent dans chacun de nos emails